• FR 43

    Plusieurs fois déjà ce jour là, nos vies avaient basculé dans l’étrange. Le plus troublant était que le passage entre ce qui pouvait être expliqué et ce qui ne le pouvait plus se faisait toujours sans bruit, comme quand on glisse dans le sommeil.

     

    Le train dans lequel nous montâmes était tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Du moins jusqu’à ce que nous nous trouvions à l'intérieur.

    J’attrapai la main de Cassie pour l’aider à monter les marches un peu hautes, ce qu’elle accepta avec un petit sourire ironique.

     

    La porte se referma et nous mîmes quelques instants à réaliser où nous étions

    FR 43